blog

Invasion cocktail blog and cocktail news.

Un an plus tard, que sont-ils devenus?

Il y a de cela un an exactement, la terre arrêtait de tourner. Littéralement. Le monde mis en pause, les yeux rivés sur nos téléphones, à spéculer à savoir si le Québec allait suivre le modèle européen et se confiner. Ce qui devait arriver,  arriva. État d’urgence, les rues sont désertes, les salles de restaurants et de bars; désolées. 

Crédit photo: Frédérique Leblanc

Crédit photo: Frédérique Leblanc

Notre milieu regorgeant de créativité, celui-ci s’est réinventé. Et certains de ses acteurs se sont trouvés une passion cachée, ont entamé un retour aux études longuement désiré ou se sont découverts de nouveaux intérêts qui les ont mené à un nouveau métier.

Voici le portrait de personnes inspirantes qui ont su transformer cette période difficile en véritable opportunité.

Nathalie Bourboulon, Pizzaiola

Crédit photo: Nathalie Bourboulon

C’est désormais à la Pizzéria N.900 que nous pouvons retrouver Nathalie Bourboulon, autrefois bartender au Lab et que vous avez pu également voir dans des compétitions cocktails ces dernières années. Pour elle, ce nouveau métier lui a assuré sa place avec nous à Montréal puisqu’elle a pu prolonger son visa de travail.

Malgré son lot de changements, la dernière année lui a permis de devenir Pizzaiola, de rencontrer l’amour et, surtout, d’avoir un rythme de vie plus stable de jour. 

Ça me fait un bien fou mentalement ! Peut-être que je travaillerais à nouveau derrière un bar mais ce serait plutôt dans un restaurant !

Jonathan Homier, coutelier

Crédit photo: JoKutau

Jonathan Homier, que vous avez eu le plaisir de côtoyer soit au bar du Four Seasons, chez Perles et Paddock ou même en tant qu’ambassadeur de spiritueux, a désormais un nouveau projet: JoKutau ! Jonathan s’est toujours passionné pour les équipements de travail, autant derrière le bar que durant ses études en gestion de cuisine à l’ITHQ. C’est au début de la pandémie qu’il commence à réparer et aiguiser d’anciens couteaux.

“Je suis assez bricoleur et j’aime autant bâtir quelque chose de mes mains que d’y ajouter ma touche créative.

Autodidacte, il débute son projet en regardant des vidéos, en lisant sur le sujet et à force d’essais et erreurs. Avec l’aide de son entourage, il a pu développer son design, son style d’offre ainsi que ses réseaux sociaux. Très rapidement, ses créations ont connu un réel engouement, ce qui lui permet présentement de se consacrer à cette passion à temps plein. 

Est-ce que nous pourrons le revoir lorsque les bars rouvriront? 

“ Pour le moment, je n’ai aucun plan précis d’avenir et je vais voir comment tout cela va grossir organiquement, mais je ne me cache pas que je trippe ma vie et que si ça continue de grossir comme ça, je pourrais recommencer à travailler temps partiel pour continuer ce beau hobby en même temps!”

 

Asilex Rodriguez, photographe

Crédit photo: Julien Faugère

Asilex Rodriguez, que vous avez eu la chance de croiser, entres autres,  au Lab, au Datcha et au Philémon Bar ainsi que dans plusieurs compétitions de bartending, est actuellement photographe et vidéaste de cocktails pour certaines compagnies et événements corporatifs. 

Cet été, je me suis acheté du stock de photographie et depuis ce temps là, je suis en amour. J’ai pris un peu de temps pour me pratiquer et finalement je commence à avoir des contrats ici et là!

Une question se pose pourtant; est-ce qu’on la reverra derrière le bar un jour? 

De temps en temps, peut-être. Mais sûrement pas à temps plein…je ne quitterai jamais l’industrie.” Et comme beaucoup de bartenders qui ont pris goût au soleil, elle dit préférer son nouvel horaire de jour.

Jean-Max Giguère, apprenti distillateur

Crédit photo: Jean-Max Giguère

Suite à la fermeture des bars et restaurants l’an dernier, Jean-Max Giguère et son équipe ont entrepris des rénovations au très chaleureux 132 Vintage Bar. En juin, l’établissement fut victime d’un incendie durant les travaux. Jean-Max en a donc profité pour retrousser ses manches et se tenir occupé en travaillant un peu en ébénisterie. Il s’est également consacré à un projet qu’il caressait depuis quelques temps; celui de devenir distillateur. 

C’est lors de son stage à la Distillerie La Manufacture, située à Sainte-Agathe-des-Monts, qu’il approfondit ses connaissances sur la fabrication de spiritueux. Pendant ce mois et demi d’apprentissage et de découvertes, il fait ses démarches pour pouvoir ensuite aller dans les Caraïbes et y parfaire ses connaissances.

Malgré la fermeture des frontières annoncée, il n’est pas découragé pour autant. 

Je garde mon projet sur la glace pour le moment. Lorsque les choses se seront stabilisées, je vais poursuivre mes démarches! ” 

Il continue tout de même les travaux au 132 Vintage Bar afin de pouvoir accueillir les clients lorsque les établissements pourront rouvrir. Nous aurons donc le grand plaisir de revoir Jean-Max derrière le bar!

Samuel Turp, fumeur de viande

Crédit photo: Samuel Turp

Samuel  Turp ne s’attendait pas, il y a un an, à se retrouver là où il est rendu en ce moment. Après plus de 12 ans à travailler en restauration et derrière les bars de Montréal, il opte pour la tranquillité de la Rive-Sud et décide de construire son fumoir BBQ, un rêve qu’il caresse depuis plusieurs années.

Samuel s’est toujours passionné pour cet art de la cuisson mais surtout pour le processus de gestion du feu : “J’ai toujours été plus fasciné par le feu que par la viande!”. D’abord à titre de passe-temps, Il fait ses premiers tests avec de la viande pour ensuite apprivoiser le saumon. Il commence à publier ses essais sur les réseaux sociaux et aussitôt, les gens démontre un intérêt pour ses produits artisanaux. 

Travaillant en charpenterie et menuiserie depuis la fermeture des restaurants, il apporte ses premières créations à ses collègues de chantier. Ce qui a débuté par quelques commandes de son entourage s’est avéré devenir plus gros qu’il ne le pensait et depuis, la demande est forte. Bien qu’il se soit découvert une véritable passion, reste néanmoins que nous aurons la chance de le revoir au bar. 

C’est sûr que je vais retourner dans le domaine des bars et de la restauration; c’est ma place, il y a de belles choses qui s’enlignent pour moi !

La dernière année fut un branle-bas de combat dans notre milieu pour s’adapter et survivre aux nouvelles normes sanitaires imposées. Il nous fait plaisir de voir que notre belle industrie a su prendre le taureau par les cornes pour continuer d’avancer, même pendant cette période statique. Quand la vie vous donne des citrons, faites-en un daiquiri!

Un texte de Patricia Jeanson

 

Vous ne voulez rien manquer des dernières nouveautés cocktails? Suivez-nous sur nos réseaux!
 

News

Find your favorite cocktail

Partner spirits

Newsletter

Stay on top of cocktail trends and receive our exclusive recipes